Vous êtes employeur

 

Quel est votre intérêt de prendre un jeune en apprentissage ?

  • Former un apprenti à vos propres méthodes de travail
  • Bénéficier d’un échange de pratiques entre l’apprenti, l’employeur et l’organisme de formation
  • Agir en faveur de l’insertion professionnelle
  • Bénéficier de nombreuses aides de l’état et de la région (uniquement pour le secteur privé).

Quels sont les engagements ?

Pendant sa formation, l’Apprenti sera suivi par un Maître d’Apprentissage devant répondre aux exigences suivantes :

  • Avoir au moins un diplôme équivalent à celui préparé par l’apprenti et 2 ans d’expérience professionnelle
  • Ou justifier d’une activité professionnelle en relation avec le diplôme préparé d’une durée minimum de 3 ans.
  • La fonction de tuteur peut également être partagée entre plusieurs personnes salariées afin de constituer une équipe tutorale au sein de laquelle doit être désigné un maître d’apprentissage. Dans ce cas, le maître d’apprentissage assure la coordination de l’équipe.

Le maître d’apprentissage est un professionnel expérimenté qui forme l’apprenti et lui transmet son savoir-faire. Il s’engage à respecter le calendrier de formation qui lui est présenté dans le livret d’apprentissage.
Chaque maître d’apprentissage peut former 2 apprentis.

Quelles sont les aides financières ?

Pour le secteur privé :

. Une prime à l’apprentissage d’un montant de 1 000 € / année de formation (pour les structures de moins de 11 salariés)

. Des exonérations de charges

. Un crédit d’impôt de 1600 euros

. Une prime gouvernementale d’encouragement de 1000 euros pour l’embauche d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire.

. Si vous êtes un club sportif affilié à une Fédération, vous pouvez également vous rapprocher de votre Référent Emploi CNDS pour monter un dossier d’aide pour recruter un apprenti (subvention jusqu’à 5000 euros/an/apprenti, sachant que le reste à charge minimum est de 300 euros/mois/apprenti).

Pour cela, nous vous invitons au plus vite à vous rapprocher de votre Référent Emploi du CNDS.

 

Année de formation : Entreprise < 11 salariés Entreprise > 11 salariés
1ère année 1000 € 0 €
2ème année 1000 € 0 €
Aide au recrutement du premier apprenti 1000 € 1000 €
Exonération des charges Exonération des charges salariales et patronales sauf pour les cotisations d’accident de travail et de maladie professionnelle Exonération uniquement des cotisations patronales et salariales de sécurité sociale

 

Pour le secteur public : 

. Exonération des charges salariales et patronales excepté des maladies professionnelles et accident de travail. Peuvent rester à charge : les cotisations patronales de retraite complémentaire, la contribution au fond national d’aide au logement et éventuellement le versement de la taxe de transport.

. Une participation au coût de la formation.

Les collectivités n’étant pas assujetties à la taxe d’apprentissage, la personne morale du secteur public qui embauche un apprenti doit participer aux frais du fonctionnement du CFA (CF.loi n°92675 du 17.7.92 article 20 III). Une convention est alors signée avec le CFA pour définir les conditions de prises en charge.

 

Rémunération de l’apprenti :

==> D’après la Convention Collective du Sport, Tourisme, Social

Ancienneté / âge 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 41% soit 606,91 € 53% soit 784,54 €
2ème année 49% soit 725,33 € 61% soit 902,96 €

. Le SMIC est à 9,76 € de l’heure depuis le 1er janvier 2017 (soit 1480,27 euros brut)

==> Dans le cadre de la Convention Collective de l’Animation (avenant 134 du 16 mars 2010)

Ancienneté / âge 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 50% soit 714,17 € 65% soit 928,42 €
2ème année 65% soit 928,43 € 75% soit 1071,26 €

. Point 6,00 € (Avenant n° 153 du 19 mai 2015), valeur 245

==> Salaire brut mensuel dans le secteur public

Ancienneté / âge 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 51% soit 754,94 € 63% soit 932,57 €
2ème année 59% soit 873,36 € 71% soit 1050,99 €

Majoration de 10 % dans le secteur public lorsque l’apprenti prépare un diplôme ou un titre de niveau IV

Et après le recrutement en apprentissage ?

Les chefs d’entreprise disposent de nouveaux dispositifs permettant de faciliter la pérennisation des embauches d’apprentis :

– l’entreprise peut bénéficier d‘une aide Contrat de Génération de 4000 euros pendant 3 ans si elle conclut avec le jeune âgé de moins de 26 ans, un CDI à l’issu d’un contrat d’apprentissage, à condition de maintenir un salarié âgé d’au moins 57 ans (ou d’embaucher un sénior d’au moins 55 ans)

– l’entreprise peut aussi recourir au CDI d’apprentissage. Ainsi, dès la période d’apprentissage terminée, la relation contractuelle se poursuivra dans le cadre du droit commun du contrat de travail à durée indéterminée.

Téléchargement

Informations sur le contrat d’apprentissage